Pitch Lab #27 : Entretien avec InspYre, Projet du mois

/, Pitch Lab/Pitch Lab #27 : Entretien avec InspYre, Projet du mois

Pitch Lab #27 : Entretien avec InspYre, Projet du mois

Le projet InspYre a réussi à se distinguer lors de la première édition de la 5e saison du Pitch Lab en remportant le prix du Projet du mois. Nous avons interviewé pour vous Dounia Chraibi, qui est derrière cette initiative.

Pouvez-vous nous présenter votre initiative ?

InspYre est avant toute chose une aventure humaine qui s’adresse principalement aux étudiants des lycées préparatoires du système publique, avec une triple mission :

  • les accompagner pour préparer les épreuves orales des concours
  • les orienter pour mieux construire leur projet professionnel
  • les inspirer en les poussant à mieux se connaître, à développer leur curiosité et leur confiance en soi, en faisant intervenir des personnes de milieux différents pour partager autour de leur vécu et créer un échange d’idées.

Notre objectif est de pousser au partage de connaissances en  mobilisant nos mentors issus de grandes écoles à donner de leurs temps.

Peut-on considérer InspYre comme une initiative, une association ou une entreprise sociale ?

Aujourd’hui, InspYre est une initiative : elle n’a aucun statut juridique défini. La seule raison d’avoir un statut juridiquement défini serait dictée principalement par la nécessité de gérer une trésorerie. Or nous réussissons aujourd’hui à atteindre nos objectifs du moment avec un budget de zéro dirhams.

En effet, nous ne faisons pas payer les étudiants, et nos mentors et intervenants sont des bénévoles. Nous logeons nos activités sur le lieu de cours et de résidence des étudiants, grâce au partenariat avec les lycées préparatoires, qui sont heureux de nous ouvrir leurs portes. Notre communication se fait via les réseaux sociaux et le networking.

Cette façon de faire nous simplifie les choses, nous rend flexibles, et correspond de surcroît à notre identité, à savoir des jeunes actifs, soucieux d’apporter leur aide à des étudiants qui suivent le même parcours qu’eux-mêmes quelques années plus tôt.

Nous sommes donc à 100% concentrés sur l’action et nous souhaitons rester une “initiative”.

Nous sommes soit salariés, soit entrepreneurs et notre action est purement bénévole et dirigée vers le système public marocain où les étudiants sont souvent défavorisés.

Comment est née l’idée du projet? Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Plusieurs bénévoles dont moi-même avions l’habitude d’être appelés à la fin de chaque année scolaire pour des simulations d’oraux pour les étudiants en deuxième année de prépa dans le lycée Al Khansaa principalement. Or, intervenir à la fin de l’année n’est pas constructif pour les étudiants : cela leur donne, certes, un aperçu des oraux mais ne les aide surtout qu’à prendre conscience de leurs lacunes. Ces étudiants réussissent donc souvent les écrits mais le taux de déperdition suite aux épreuves orales est très important. Or l’oral est une affaire de préparation. Une préparation pour les concours, mais aussi et surtout une préparation en amont car ce qui fait la différence n’est pas seulement de maîtriser les techniques d’oral, mais la personnalité qui se dégage, la cohérence et l’énergie du candidat.

C’est de là qu’est né InspYre, que nous avons décidé d’enrichir au-delà de l’impératif des épreuves orales en travaillant sur la personnalité des étudiants, leur mindset et l’attitude vis-à-vis des épreuves de la vie. Nous avons l’habitude de dire que « L’oral est un exercice qui se prépare… mais la vie est aussi une aventure qui se prépare ».

Nous sommes actifs depuis mi 2016 au sein du lycée Al Khansaa à Casablanca. Sur une année et demi, nous avons encadré 75 étudiants et pu constater une nette amélioration de la réussite aux oraux. Nous sentons également qu’une dynamique se met en place avec les étudiants, qui sont moins timides et plus entreprenants, et que cette dynamique commence à gagner le corps professoral, ce qui nous enchante.

Quels sont vos projets en cours et futurs ?

Jusqu’au là, nous avions lancé le volet mentoring, et nous souhaitons à présent lancer les tables rondes métiers et les conférences en 2018. Le nombre d’étudiants qui nous sollicitent chaque année progresse exponentiellement et nous devons par conséquent recruter plus de mentors pour nous aider à les encadrer.

Notre challenge aussi est de rendre les étudiants actifs et non plus consommateurs passifs du modèle en les encourageant à co-définir certaines rubriques et participer à l’organisation.

Avec toutes ces nouveautés, notre objectif sera de travailler à la consolidation et la pérennisation du modèle.

A moyen terme, et une fois tous ces éléments fixés, nous penserons à inclure progressivement les treize autres lycées préparatoires du Maroc.

Dans quelle mesure pensez-vous influencer le modèle éducatif Marocain sur le long terme ?

Plusieurs plaies sclérosent le système éducatif marocain, public en particulier.

Avec InspYre, nous pensons que nous avons un rôle de modèle, dans le sens où nous voulons inspirer à notre petite échelle, en montrant que ce n’est pas une affaire de moyens matériels autant que cela est une affaire d’implication. Enseigner, c’est plus que transmettre des connaissances, c’est transmettre des valeurs, des rêves, des attitudes. C’est donner de sa personne pour former d’autres personnes.

Par ailleurs, nous souhaitons que les professeurs se sentent moins seuls et qu’ils ressentent à nouveau toute la valeur qui est la leur, leur rôle fondamental, et que notre implication les encourage à croire et à donner à nouveau.

Nous espérons que différentes parties prenantes de la société, allant des jeunes actifs aux personnes retraitées -de vraies perles à ne pas laisser tomber dans l’oubli- y mettent du leur, à l’échelle de leur cercle immédiat ou dans le cadre d’organisations telles que la nôtre.

L’éducation, ce n’est pas que l’affaire de l’Etat, c’est notre affaire à tous.

Que vous a apporté le Pitch Lab ?

Le Pitch Lab est un espace de visibilité et de networking extraordinaire et vraiment unique en son genre pour les entrepreneurs.

Pour moi, croire en quelqu’un et lui donner sa chance revient à lui donner des ailes. C’est ce que fait le Pitch Lab : Il met en valeur des projets audacieux qui innovent, font la différence chacun dans son domaine, et qui ne trouvent malheureusement pas d’espace d’expression pour se faire connaître et décoller.

Depuis le passage par le Pitch Lab, InspYre est plus visible, davantage connu et bien plus sollicité. Cela nous a notamment accéléré une partie de notre travail qui consiste à recruter des mentors et des intervenants.

Enfin, en nous préparant à l’exercice du pitch, le Pitch Lab prépare à d’autres compétitions internationales, qui adoptent toutes ce format de présentation condensé où il faut être concis, pertinent et sexy en un laps de temps très court.

Nous sommes très reconnaissants pour cette opportunité qui nous a été donnée !

Avez-vous un message à faire passer à la communauté NWL et au grand public ?

En réalité deux messages, qui sont très proches.

Le premier est adressé à toutes/tous et se résume en un mot :

Entreprenez ! En tant que salarié, dans votre propre entreprise, dans la sphère sociétale, à la maison, dans votre quartier… Ne restez pas passifs, choisissez l’audace et l’action. Essayez et persévérez. C’est une attitude qui révolutionne la façon d’être.

Mon deuxième message, dans la continuité du premier mais plus en lien avec l’éducation et InspYre, est un message où j’en appelle à toutes/tous de sortir de l’indifférence, du laisser-aller et du statu quo des discussions stériles. Choisissez d’agir ! Ce n’est pas compliqué… Il faut juste commencer, par n’importe quel bout, même si c’est petit. Le changement se construit en pratique, expérience après expérience, et je suis confiante en notre capacité, au Maroc, à le réaliser.

 

By | 2017-12-03T17:48:58+00:00 octobre 13th, 2017|Evénements NWL, Pitch Lab|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment