Interview avec Cocoon Baby, la start-up du Pitch Lab 23

Interview avec Cocoon Baby, la start-up du Pitch Lab 23

Cocoon en anglais signifie « envelopper ou entourer d’une manière protectrice et réconfortante » et c’est aussi le nom de la start-up qui a remporté toute l’attention du public au Pitch Lab 23, Cocoon Baby.

En moins d’un an seulement d’existence, ce portail a vite prit de la hauteur en se distinguant par son approche organique et innovante, visant à améliorer la vie des jeunes mamans et de leurs bébé. Une entreprise à l’écoute de son public et ouverte à l’échange et la communication, à l’image de sa fondatrice.

Jeune maman de 33 ans, Meryem a décidé de se lancer à son compte juste  après  l’arrivée de son bébé, dans l’intention d’accompagner toutes les futures mamans qui, comme elle, ont connu des difficultés.

17807326_1393308290726339_958060819631096962_o

« Pendant ma grossesse, et après l’arrivée de bébé, j’ai eu à faire à plusieurs professionnels pour m’accompagner et j’ai remarqué et constaté que l’information manquait à ce niveau-là. Actuellement elle existe pour une certaine catégorie socio-professionnelle, mais pas pour les vrais marocains, pour les gens qui ont besoin d’information en arabe. »

Ayant toujours été une battante, Meryem a tout construit seule et ce n’est que récemment qu’elle a pris la décision de s’associer à une équipe digitale. Avec désormais une demie douzaine de personnes qui travaillent sur Cocoon Baby, elle arrive à jongler et rester proche de sa fille, avec qui elle passe beaucoup de temps.

«  J’ai beaucoup de boulot mais Cocoon Baby me permet d’être libre et de pouvoir adapter mon travail, mes horaires, et finalement ma vie professionnelle à celle de ma fille.  J’ai envie de prioriser ces moments magiques que je peux passer avec elle.»

Aujourd’hui son entreprise lui apporte une grande satisfaction.

14595823_179630972494425_1050541691111271953_n

« Mon premier public c’est ma communauté qui vaut tout l’or du monde. On a un grand groupe de fans aujourd’hui et c’est à eux que s’adressent mes messages. Ma première satisfaction c’est que ces gens nous remercient, qu’ils nous envoient des messages pour les aider à avoir une prescription par internet. Nous nous interdisons de prescrire par internet mais nous pouvons les diriger vers des personnes compétentes. »

Cocoon Baby c’est bien plus que du contenu et des conseils sous forme d’articles et de vidéos mais aussi une carte, la « Cocoon Baby Card » qui accorde des réductions aux mamans dans 150 points de ventes partenaires à Casablanca.

« La Cocoon Baby Card est quelque chose à laquelle je tiens et qui me fait plaisir parce que j’ai « réussi » à avoir des réductions pour mamans.  On ne se rend pas compte mais vu la cherté des produits et vu ce que coute la vie d’un bébé au Maroc, c’est des mois de salaire qui sont dépensés. C’est une satisfaction personnelle pour moi de permettre à ces mamans d’avoir des réductions. »

17353246_262404184217103_7940363365533217007_n

Des biberons, des couches, des marques de soin, des crèmes de photo-protection, du maquillage… Cocoon Baby s’adresse avant tout aux femmes. C’est grâce à son parcours professionnel que Meryem connais bien les secteurs des marques avec lesquels elle collabore.

« C’est des marques qui nous font confiance malgré notre « jeune âge »,  qui ont décidé de nous suivre, et il y en a de plus en plus. »

S’associant au domaine médical, Cocoon Baby c’est aussi du contenu qui touche à des sujets qui concernent la grossesse, l’allaitement et l’accouchement, avec des articles et des vidéos validés par des médecins  et des experts.

« Le jour où j’ai publié la première vidéo qui a fait plus de 100,000 vues, là je me suis dit qu’il y avait une demande, qu’il y a des mamans qui avaient besoin d’information qui leur soit dédiée.  C’est là que je me suis rendue compte de l’impact de ce genre d’informations et qu’il y avait du potentiel derrière.»

En partenariat avec l’œuvre sociale «la Goutte de Lait», Meryem a aussi démontré son engagement  pour aider les enfants qui ont besoin de soins médicaux.

«  Quand ma petite fille est tombée malade et a été hospitalisée, on a dû débourser beaucoup d’argent pour sa réanimation. A l’hôpital, j’ai vu un couple qui a dû retirer son enfant de l’hôpital parce qu’ils n’avaient pas les moyens de payer. On a vu alors  qu’il y avait une association qui luttait contre la mortalité des bébés.  Du fil en aiguille on a réussi à développer un partenariat pour les aider avec de petits, à notre niveau. »

La reconnaissance de ses fans et des medias malgré un milieu   très compétitif indique qu’il y a une nouveauté qui vient de s’installer.

« La concurrence c’est très bien dans n’importe quel marché, c’est ce qui nous fait avancer. On n’est pas censés vivre seul toute notre vie. Mais aujourd’hui je ne vois aucun site qui s’adresse à la jeune et la future maman, je ne vois pas de « Magic Maman » Pour moi Cocoon Baby est le seul site marocain de ce genre ainsi que dans la région.»

À venir : Cocoon Baby est en train d’avancer dans le bon sens en structurant ses opérations et sa stratégie pour asseoir un bon et beau démarrage auprès de sa communauté et de ses clients. Meryem a surtout envie d’aller vers la région et à l’échelle d’autres pays, petit à petit.

«  C’est parce que j’ai pu déplacer des montages que j’ai appris qu’il faut y aller roche par roche, avec beaucoup de courage et beaucoup de patience.»

Ne ratez pas les prochaines nouvelles de Cocoon Baby, en rose et bleu !

By | 2017-12-03T17:48:59+00:00 avril 28th, 2017|Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment