9 leçons d’entrepreneurs par Said El Haddati, cofondateur de BEEKAST

//9 leçons d’entrepreneurs par Said El Haddati, cofondateur de BEEKAST

9 leçons d’entrepreneurs par Said El Haddati, cofondateur de BEEKAST

Said El Haddati, le fondateur de Beekast, l’application d’évenement qui cartonne à Paris, était notre invité de Startup Culture d’Août. Retour sur son parcours et son histoire:
Diplômé de l’école des Mines de Nantes, Said travaille quelques années chez Bouygues Telecom en tant que consultant. Il y rencontre son co-fondateur, Yassine

Et de là, commence leur histoire d’amitié et d’entreprenariat:

  • En juin 2014, le duo décide d’explorer la piste de la création d’entreprise. Tous les deux cherchent l’idée qui leur permettra de cartonner. Yassine propose une idée qui les plongera dans le monde de la startup : Comment transformer les smartphones, en micro pendant les événements ?
  • Juin à Septembre 2014 : création d’un MVP pour valider le concept
  • Septembre 2014 : Les deux entrepreneurs se rendent compte que leur produit n’est pas bon. Il est impossible de transformer les smartphone en micro. Il va falloir pivoter. L’équipe se donne 48h pour trouver une nouvelle idée ou abandonner le produit.
  • Septembre 2014 : l’idée de Beekast est née, un produit pour améliorer l’expérience Event.
    • Intégration de deux incubateurs et 2 accélérateurs, bénéficient de subventions de la part de l’Etat français qui finance très fortement l’innovation.
    • Google, un des premiers clients de Beekast
  • Janvier 2015 : ils quittent leur job pour se consacrer à beekast

Durant ces années, les cofondateurs ont fait des erreurs, se sont relevés et ils ont surtout beaucoup appris. Aujourd’hui Said, le cofondateur de Beekast partage avec nous 9 recommandations pour tout entrepreneur en début de son aventure:

1- Bien étudier et comprendre son marché.

Souvent les jeunes entrepreneurs ne prennent pas le temps d’analyser le marché dans lequel ils souhaitent se lancer. Said insiste sur le fait de devoir étudier dans le fond votre clientèle, leurs besoins et surtout bien connaître ses concurrents avant de se lancer. C’est un élément stratégique qui vous permettra de vous différencier et de construire une offre à forte valeur ajoutée.

market-newsletter


2- Si personne ne l’a fait avant, c’est qu’il doit y avoir une raison

Si aucune personne n’a jamais lancé la solution à laquelle vous pensez sur le marché, ne surestimez pas votre idée mais demandez vous pourquoi. Il est très rare de créer ex nihilo un produit ou service. Prenez le temps de comprendre les raisons pour lesquels personne n’a jamais lancé cela avant vous: marché, complexité, concurrents, prix, etc.
Par ailleurs, les investisseurs n’aiment pas financer la création d’un nouveau marché car c’est extrêmement risqué.

3- Connaître son client et personnaliser la relation avec le client

Il est impératif de bien connaître son client et de mettre en place une relation personnalisée avec lui. Aujourd’hui, il existe autant de home page facebook que d’utilisateurs. Chaque utilisateur va voir sur sa page FB des choses qui lui sont propres, qui sont spécifiques à son besoin et qui le font sentir qu’il est unique. Aujourd’hui, le mot d’ordre dans toutes les startups de la Silicon Valley est bien : Personnaliser !

customer-people

4- Créer son entreprise à deux ou trois ou l’importance d’avoir un cofondateur 

Lancez vous en étant au moins deux personnes. Dans la vie d’une startup, il y a de nombreux moments difficiles, des moments de doute, des moments où l’un des co-fondateurs a une baisse d’énergie. En étant au moins deux, il est plus simple d’affronter les défis. D’ailleurs dans la majorité des incubateurs réputés dans le monde, on ne retient quasiment jamais les solo-entrepreneurs

cofounder

5- Bien choisir son associé

C’est l’une des raisons d’échec dans une startup. Il faut choisir avec beaucoup de soin son associé. Etre proche de lui, être prêt à pardonner, vous devez avoir le même niveau de compétences et être complémentaires.

6-  Si vous lancez une startup tech alors il est nécessaire qu’un des co-fondateurs ait un profil Tech :
Pourquoi ? la tech est au cœur de votre entreprise. Vous ne pouvez pas confier cet élément stratégique à une agence ou un développeur freelance. La tech étant au cœur du processus, vous allez créer de nombreuses versions de votre produit, le faire évoluer tout au long du processus.

En ayant les compétences en interne, vous ferez évoluer le produit selon vos besoins sans contrainte extérieur. Sinon, vous risquez de puisez dans vos fonds, de créer une première version non pertinente et vous n’aurez plus les ressources nécessaires pour faire évoluer votre solution

 

7- Il faut lancer rapidement son premier produit et pivoter à chaque fois que nécessaire: 

Vous devez créer votre prototype le plus vite possible, tester vos hypothèses sur le marché et pivoter si besoin. Le tout en deux à trois mois. Si vous passez plus d’une année sur cette phase, vous allez vous épuisez et vous ne serez pas en mesure d’affronter les vrais challenges qui apparaissent par la suite.

Plus vous tardez plus vous verrez de nouveaux concurrents arriver sur le marché

startup-e1461759876822-730x291

 

 

8- Participer aux concours et compétitions startups

Au début c’est important de participer à ces compétitions de startups. Said nous rapporte que les événements et compétitions de pitch lui ont apporté des leads clients et de la visibilité. Ils ont même pu trouver leurs premiers clients grâce à ces évènements.

 

9- Importance de l’écosystème

Beekast est un pure produit de l’écosystème français. Beekast a pu bénéficier de deux cycles d’incubation, deux cycles d’accélération, gagner des prix, subventions diverses accordées par l’Etat français;

En tant que startup, il est très important de baigner dans un environnement dynamique qui vous pousse vers l’avant et qui vous fait grandir

By | 2017-12-03T17:49:00+00:00 septembre 8th, 2016|Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment