Coworking – Startup du mois de Janvier : CARE CLOTHING

/, Interviews/Coworking – Startup du mois de Janvier : CARE CLOTHING

Coworking – Startup du mois de Janvier : CARE CLOTHING

CARE Clothing a été désignée « Startup du mois de Janvier » du New Work Lab lors du Pitch Lab.

Nous avons donc le plaisir de vous faire découvrir cette belle startup à qui nous souhaitons le plus grand succès.

Entretien avec le fondateur Omar MADI : Présentation de CARE Clothing (concept et perspectives), parcours et vie d’entrepreneurs.

Cet article a été publié sur Wamda le 20/02/2014. Merci à WAMDA.

Pitchlab_janvier_large

Omar, Care Clothing vient de remporter le titre de startup du mois du NWL. Peux-tu nous en expliquer le concept ?

CARE Clothing est une plateforme sociale de consommation collaborative dans l’habillement.

Nous invitons les designers à proposer des modèles de tee-shirt. Les internautes votent pour les modèles qui les ont séduits. Nous ferons ensuite produire les modèles sélectionnés par les internautes.

A chaque fois qu’un internaute achète un tee-shirt, nous offrons un tee-shirt à une personne défavorisée. Les internautes peuvent alors en cliquant sur un lien que l’on aura envoyé, découvrir la personne qui a reçu le tee-shirt.

Nous sommes un mix entre les plateformes collaboratives basées sur le principe du crowdsoucring telles que La Fraise ou Threadless combinées au concept de Tom Shoes : “buy one give one”.

[NdlA : Threadless est une des plateformes les plus connues de crowdsourcing : les designers y soumettent des dessins et le public vote pour le meilleur design qui sera ensuite produit. Tom Shoes est une des premières startups à avoir introduit le concept de « Buy One give one » : à chaque fois qu’une paire de chaussures est vendue, une autre est donnée à une personne en Argentine.]

 

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?

J’ai toujours été passionné par l’entrepreneuriat social. J’ai découvert le sujet quand j’étais en école d’ingénieur. J’ai rejoint de nombreuses organisations internationales tel que SIFE (students in free entreprise), l’EIS (élève innovateur social) et AIESEC. Cela m’a permis de m’impliquer très jeune dans le domaine de l’entrepreneuriat, de travailler aux côtés de jeunes internationaux.

Je suis également co-fondateur du MCISE (Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship – Moroccan CISE) qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat social au Maroc.

L’entrepreneuriat social m’attire particulièrement car cela implique de dédier sa vie à une cause noble et de trouver des solutions intelligentes et nouvelles pour résoudre des problématiques sociales.

 

Parlons un peu de Care, comment as-tu eu cette idée ?

A travers mes activités pour ces organismes, j’ai passé des années à inciter les gens à créer une entreprise sociale. Comme en vérité, il n’y avait aucun acteur dans ce secteur au Maroc, j’ai décidé de me lancer pour que ça soit une sorte de modèle pour les générations à venir.

Ma réflexion : comment défendre une cause noble et concilier cela dans le cadre d’un business ?

 

Quels sont les enjeux auxquels tu es confronté aujourd’hui ?

Actuellement, nous faisons face à certains enjeux tels que :

  • Fournisseurs : Il est très difficile de trouver des fournisseurs flexibles qui acceptent de produire des tee-shirts dans de petites quantités et avec une qualité irréprochable. Nous allons donc nous même confectionner nos tee shirts.
  • Ressources humaines : Comment recruter des personnes qualifiées qui croient dans notre projet ? Pour le moment nous sommes une équipe de 6 personnes à temps plein. Care travaille beaucoup avec les réseaux étudiants notamment ceux de AIESEC. Nous cherchons des membres d’une équipe solidaire qui vont porter ensemble un projet social. Toutefois, nous avons beaucoup  de chance, car beaucoup de personnes s’intéressent à notre travail et nous aident à construire cette aventure.
  • Construire et manager des communautés : dans une plateforme telle que CARE nous devons fédérer deux types de communautés : celles des designers et celles des clients. En effet, il s’agit du fameux dilemme de la poule et l’œuf. Les meilleurs designers ne voudront pas prendre beaucoup de risques sur la plateforme s’il n’y a pas beaucoup de clients. Et les clients ne se rendront pas sur la plateforme s’il y a peu de designers. C’est un équilibre très délicat à trouver car il faut attirer en même temps deux communautés, cela implique donc un double effort en terme de communication, marketing, commercial car chacune de ces populations à des attentes et des enjeux différents.

 

Quelles sont tes perspectives de développement (à court et moyen terme) ?

Notre objectif est de pouvoir rapidement commercialiser à terme tous types de produits. Les designers pourront proposer des collections de pantalons, casquettes qui pourront être produites si elles suscitent l’enthousiasme du public.

Nous recherchons activement des artistes, des designers pour rejoindre notre communauté.

Vous pouvez nous joindre :  hello@careclothing.net

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

By | 2017-12-03T17:49:09+00:00 mars 3rd, 2014|Evénements NWL, Interviews|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment